Née en 1996, Maud Dabs se forme jeune au modèle vivant avant de suivre des études de littérature et d’arts plastiques. Diplômée de l’Ecole des Arts de la Sorbonne, l’artiste aux techniques variées se consacre au dessin et au travail exclusif du noir.

Le corps motive sa création plastique. Le corps comme modèle, le corps comme question, comme ami, comme antagoniste. Son travail rejette et multiplie les corps. Dans la superposition des nuances et des hachures, la spontanéité des itérations se mêle finalement à l’exigence critique.

Le noir définit sa pratique et aiguise le propos. Il vient à la fois épurer et compliquer l’image, en lui ôtant un part de réel et d’instantanéité ; une distance est ainsi imposée par rapport aux images du quotidien renvoyées par le miroir, les magazines, l’histoire de l’art. Les influences visuelles et littéraires de l’artistes sont des prétextes à une réinterprétation et une analyse permanente.

L’empreinte des corps est plastique et psychologique : le travail de Maud Dabs impose des corps-oxymore, pensant mais sans tête, entre l’objet et le sujet, toujours sur le fil du paradoxe.


Vit et travaille à Marseille.